Présidentielle 2021 : Sassou N’Guesso un coup K-O

Rédigé le 23/03/2021
Jonela C. Nkou

Brazzaville, il est 15h ce mardi 23 mars 2021. Le siège du PCT (Parti congolais du travail), à M’pila le quartier présidentiel, est en ébullition. Des bus pleins de foules en liesse s’amassent sur les lieux au rythme de chants glorieux. À quelques pas de là, au siège de campagne, Denis Sassou N’Guesso entouré de ses proches lieutenants suit attentivement sur la télévision nationale Télé Congo, la proclamation des résultats provisoires du scrutin présidentiel qui s’est tenu les 17 et 21 mars, par Raymond Zéphirin Mboulou, le ministre de l’intérieur et de la décentralisation. Sans surprise, le candidat de la majorité l’emporte avec 88,57 % des suffrages très loin devant Guy Brice Parfait Kolelas décédé le 22 mars en France des suites de la Covid-19 et Mathias Dzon, qui ont obtenu respectivement 7,84 % et 1,90 %. Denis Sassou N’Guesso, 77 ans, va entamer ainsi son 4ème mandat à la tête du pays. Une victoire écrasante dès le premier tour comme le clamaient les innombrables supporters du président candidat partout où il est passé lors de son périple électoral dans les 12 départements du pays. Du 5 au 19 mars, le Denis Sassou N’guesso a drainé des masses dans le pays tout entier et a terminé sa campagne par un méga meeting qui a réuni des centaines de milliers de brazzavillois au boulevard Alfred Raoul, où un concert géant en son honneur a été donné aux cris de « Papa Sassou vanda na ébonga (conserve ton fauteuil) ». Et l’on pouvait lire sur des pancartes « Sassou N’Guessou un coup K-O », en guise de slogans, lui assurant une victoire éclaire. Face à des challengers inaudibles durant les deux semaines de campagne présidentielle, le « bâtisseur infatigable » n’a eu aucun mal à convaincre les siens à travers son programme de société « Ensemble, poursuivons la marche » qui promet un rebond du développement économique du pays et de l’emploi des jeunes.