Pétrole. Le Congo entame son mandat à la tête de l’OPEP pour l’année 2022

Rédigé le 04/01/2022
Clavis Kiba


Bruno Jean Richard Itoua, le ministre congolais des Hydrocarbures a conduit le lundi 3 janvier 2022, par visioconférence, une réunion extraordinaire de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole, OPEP,  en sa qualité de président en exercice de la conférence de cette institution. En août 2021, à l'occasion de sa visite au Congo, le secrétaire général sortant de l'organisation pétrolière, Mohammed Barkindo avait annoncé la désignation de la République du Congo pour assurer en 2022 la présidence tournante de l'OPEP, après l’Angola. La vice-présidence revient à la Guinée équatoriale. Au cours de son interview à la presse, Bruno jean Richard Itoua, a indiqué que face au défi mondial de protection de l’environnement, le Congo prône la mixité énergétique comme modèle de gestion, en vue de limiter les impacts de gaz à effet de serre tout en consolidant les intérêts économiques des pays producteurs de pétrole et de gaz. Le mix énergétique consiste en la réduction de la production des énergies fossiles telles que le pétrole et le gaz au profit des énergies renouvelables. Créée en 1960, l’OPEP est une organisation intergouvernementale des pays visant à négocier avec les sociétés pétrolières les prix du brut et les droits de concession. Le Congo y est membre depuis 2018.