Journée de la liberté de presse. Le gouvernement entend réglementer les médias sociaux

Rédigé le 03/05/2022
Clavis Kiba


L’humanité célèbre ce jour, mardi 3 mai 2022, la journée internationale de la liberté de la presse sur le thème « Le journalisme sous l’emprise du numérique.» A cette occasion, le ministre de la Communication et des médias, Thierry Moungalla, a rendu public le message du gouvernement à l’endroit de tous les professionnels de l’information et de la communication. Il a parlé des dispositions établies par les pouvoirs publics en vue de préserver la liberté de la presse au Congo notamment la loi du 12 novembre 2001, considérée à juste titre comme avant-gardiste, dans la mesure où elle a apporté des innovations majeures, abolissant par exemple les peines de prison infligées aux journalistes. En ce qui concerne les médias sociaux, le gouvernement s’est félicité de la prolifération des médias en ligne en République du Congo et s’active à mettre en place un texte réglementaire afin  de prévenir la répression des nombreux délits qui inondent de plus en plus la toile ces derniers temps portant gravement atteinte à la dignité, à la vie professionnelle et à la vie privée des individus. Le ministre de la communication a également mis un accent sur la formation des journalistes qui implique le respect de l’éthique et la déontologie du métier. A ce sujet, une nouvelle organisation de défense des droits des journalistes dénommé « Journalisme et éthique Congo » en sigle (JEC) a vu le jour le 2 mai 2022. Cette structure promeut l’éthique journalistique, la bonne pratique du métier et la défense des intérêts légaux des professionnels des médias au Congo. Elle organise des formations au profit des professionnels des médias.