Crise alimentaire. Le gouvernement entend stabiliser les prix de la farine de blé

Rédigé le 17/06/2022
Mickelda Gibout


Face à la hausse du prix de la farine de blé, le gouvernement a opté pour la subvention d’un montant supérieur au prix d’achat du blé à l’endroit des minotiers pour garantir le prix et le poids du pain ainsi que celui du sac de farine. Un courrier datant du 15 juin dernier atteste que le gouvernement va supporter le Gap, dont le montant s’élève à 2, 2 milliards de FCFA, après validation dudit montant par une commission interministérielle. Le ministre du Commerce, de l’approvisionnement et de la consommation, Alphonse Clause N’Silou, exhorte les fabricants de farine à travailler avec les directeurs généraux du commerce chargés de suivre cette question en vue d’estimer le montant des quantités de blé importées dans la période de juillet à décembre 2022. Le montant sera communiqué au courant de la semaine au ministre des Finances et du Budget, Rigobert Roger Andely. Rappelons qu’en raison du conflit russo-ukrainien qui perdure, le prix de la farine de blé est actuellement en hausse dans presque tous les pays du monde. En République du Congo, le gouvernement a mis en place un plan de résilience afin de pallier l’inflation des produits de première nécessité.