Élections législatives. Le second tour fixé pour les 26 et 31 juillet prochains

Rédigé le 20/07/2022
Clavis Kiba


Le chef de l’État, Denis Sassou N’Guesso, a présidé la réunion du Conseil des ministres ce mercredi 20 juillet 2022 par visioconférence. Deux affaires ont  principalement retenu l’attention des membres du gouvernement à savoir : la prorogation de l’état d’urgence sanitaire pour une nouvelle période de 90 jours et la convocation du corps électoral pour le second tour des élections législatives prévu les 26 et 31 juillet prochains. Comme au premier tour, les éléments de la force publique voteront avant les civils. Selon les résultats provisoires publiés le 15 juillet dernier par le ministre de l’Administration du territoire, de la Décentralisation et du Développement local, Guy Georges Mbacka, 124 députés ont été élus au premier tour. Le Parti congolais du travail (PCT), le parti au pouvoir, s’est taillé le plus gros morceau avec 103 sièges pourvus. Pour ce second tour, 27 sièges sont à pourvoir et le principal enjeu reste la course vers le statut de chef de file de l’opposition entre l’Union panafricaine pour la démocratie sociale (UPADS) et Pascal Tsaty Mabiala qui a obtenu quatre élus au premier tour et l’Union des démocrates humanistes (HDH-YUKI) de feu Guy Brice Parfait Kolélas qui en a eu trois. Précisons que le statut de chef de file de l’opposition revient au patron du parti de ce bord politique qui aura plus d’élus à l’Assemblé.