Entrepreneuriat. L'État va apurer la dette de 204 opérateurs économiques

Rédigé le 04/08/2022
Clavis Kiba


Le directeur général de la Caisse congolaise d’amortissement (CCA), Théodore Ikemo, a fait le point le 3 août 2022 sur l’opération de paiement des créances, inscrite dans le cadre de la première étape d’apurement de la dette intérieure, amorcée depuis le 1er août dans les villes de Brazzaville et Pointe-Noire. Elle s’inscrit également dans le cadre de la mise en œuvre du programme de reformes macroéconomiques conclu avec le Fonds monétaire international. Selon lui, tout se passe comme prévu. Précisons que cette opération concerne les « petits créanciers » dont la valeur de la dette est inférieure ou égale à 10 millions de FCFA, de la période allant de 2003 à 2018. Le gouvernement a débloqué une enveloppe d’1 milliards de FCFA pour cela. En outre, le directeur général de la CCA a indiqué que son institution a déjà commencé les démarches pour le paiement des « gros créanciers ». Enfin, Théodore Ikemo a précisé qu’avant tout virement bancaire sur le compte du bénéficiaire, celui-ci doit présenter un certain nombre de pièces à savoir : le registre de commerce ; le numéro d’identification unique ; le relevé d’identification bancaire ; le numéro de compte et la pièce nationale d’identité.