Justice. Les agents de la force publique renforcent leurs connaissances sur les droits humains

Rédigé le 22/09/2022
Clavis Kiba


Pendant deux jours, les gendarmes, policiers, agents de l’administration pénitentiaire et les juristes de la ville de Brazzaville vont échanger sur les modalités d’arrestation, les droits de la personne arrêtée, le mandat d’arrêt, le mandat de dépôt, la répartition des compétences entre les officiers de la police judiciaire, le ministère public etc. Ce, à travers un atelier organisé par l’Observatoire congolais des droits de l’homme (OCDH) ce jeudi 22 septembre 2022 dans la ville capitale. Il s’agit pour l’OCDH de mettre à la disposition de ces agents de la force publique des connaissances qui les aideront dans l’exercice de leur métier en ayant un sens d’humanisme ou du respect des droits de l’homme. Le but est d’améliorer les prestations de cette corporation et lutter contre les traitements dégradants à l’égard des populations qui ne cessent de décrier le comportement de certains agents de la force de l’ordre. Rappelons que le même atelier a été organisé à Pointe-Noire, à Ouesso dans le département de la Sangha et à Madingou dans la Bouenza.