Économie. Le #Congo instaure un cadre fiscal attractif pour les entreprises agricoles

Rédigé le 01/10/2021
Clavis Kiba


Le ministre de l’Agriculture, de l’Élevage et de la Pêche, Paul Valentin #Ngobo, accompagné de certains de ses collègues, ont eu des entretiens avec les exploitants agricoles de diverses filières le 30 septembre 2021 à #Brazzaville. La partie gouvernementale a expliqué aux entrepreneurs les allègements fiscaux contenus dans la nouvelle loi de finances. En effet, il est prévu que toute entreprise agricole bénéficiera, durant ses premières années de création, d’une exonération totale de la patente, du paiement des droits de douanes et TVA sur l’importation des produits et biens liés à son activité. Les producteurs agricoles ne sont plus contraints de verser la taxe unique sur les salaires, autrefois prélevée à 5,5%. Les sociétés agricoles ou les entrepreneurs individuels ne payeront pas de taxes en cas d’achat des petits matériels de pêche ou en cas de réalisation de bénéfice. Toutes ces reformes visent à booster le secteur agricole, à attirer des potentiels investisseurs et à rehausser le niveau de confiance des principaux partenaires. Une bonne démarche dans le processus de diversification de l’économie nationale.