Dette extérieure. La France accorde une nouvelle marge au Congo

Rédigé le 01/12/2021
Clavis Kiba


Le ministre des Finances, Rigobert Roger Andely, a signé le 29 novembre 2021 à Brazzaville avec l’ambassadeur de France au Congo, François Barateau, le troisième accord bilatéral de suspension du service de la dette du Congo envers l’Hexagone. Il s’inscrit dans le cadre de l’initiative de suspension du service de la dette décidée par le G20 l’année écoulée. Les ressources libérées par ce troisième accord seront consacrées au financement des dépenses liées à la lutte contre la pandémie du coronavirus, à réduire les conséquences sociales provoquées par cette maladie et à relancer l’économie nationale. Pour le diplomate français, il s’agit d’une preuve de solidarité de son pays à l’égard du peuple congolais. Au regard de la situation épidémiologiste qui demeure préoccupante, le ministre des Finances a sollicité l’implication de la France en vue d’aider le Congo à obtenir, auprès d’autres partenaires, d’une extension de la suspension de sa dette au premier trimestre 2022.