Environnement. Le Congo entend être un pays pilote du crédit carbone en Afrique

Rédigé le 21/02/2022
Mickelda Gibout


Le président de la République, Denis Sassou N’Guesso, a accordé une audience ce week-end à la délégation du consortium Ecoglobal conduite par son directeur général, Jean-Philippe Henry à Bruxelles en marge du 6ème sommet  Europe-Afrique. Leurs discussions ont tourné  autour de l’installation d’une bourse du crédit carbone en Afrique avec pour siège Brazzaville. Il s’agit d’un mécanisme de marché utilisé pour réduire les émissions de gaz à effet de serre (GES). Le marché carbone consiste en un système d’échanges de quotas d’émission de CO2, délivrés aux entreprises. Ce projet  permettra de participer à la solidarité internationale et d’accélérer la transition bas carbone à l’échelle mondiale. C’est une opportunité pour les entreprises d’affirmer leur position  sur les questions climatiques et environnementales. L'idée est de pouvoir étendre ces marchés aux particuliers et entreprises dans le but de transformer les réductions d'émissions de GES  en une « monnaie verte ». Notons qu’un crédit carbone est une unité correspondant à l'émission d'une tonne de CO2.