Technologies. La 6ème édition du salon Osiane s’ouvre à Brazzaville

Rédigé le 26/04/2022
Clavis Kiba


OSIANE est la dénomination usuelle du Salon International des Technologies de l’Information et de l’Innovation. Il se tient chaque année depuis 2017 dans la capitale congolaise dans le but de promouvoir la bonne gouvernance internet en Afrique centrale, le financement et l’utilisation du numérique considéré aujourd’hui comme un levier pour le développement. Le ministre d'État, ministre du Commerce, des Approvisionnements et de la Consommation, Claude Alphonse Nsilou, a ouvert les travaux de la sixième édition de ce salon ce mardi 26 avril 2022 au palais des congrès à Brazzaville sur le thème : « Engageons-nous pour les transformations durables. » Il a représenté le premier ministre Anatole Collinet Makosso qui est en mission de travail en France. Le programme prévoit notamment des conférences, ateliers, formations et expositions. Pour ce premier jour, les différents ministres congolais tels que Thierry Moungalla en charge de la Communication et des médias, Arlette Soudan-Nonault de l'Environnement, du Développement durable et du Bassin du Congo et Jacqueline Lydia Mikolo des Petites et moyennes entreprises, ont participé à une table ronde au cours de laquelle ils ont parlé des différentes avancées enregistrées par le Congo en matière du numérique et les défis à relever dans le futur, chacun dans son domaine respectif. Osiane 2022 a également connu la participation de plusieurs acteurs du numérique d’autres pays du continent. L’une des particularités de cette édition est la création du « village start-up Osiane », un cadre d’échanges entre les start-up et les grandes entreprises qui vise à offrir aux porteurs de projets plusieurs opportunités comme des financements de la part des partenaires à l’instar d’Obac (Opportunités de Business en Afrique Centrale), un cabinet de conseils stratégiques et financiers à vocation de banques d'affaires. Il convient de préciser que le salon Osiane est organisé par l’association PRATIC en partenariat avec l’Agence de régulation des postes et communication électroniques (ARPCE) et le gouvernement congolais. La sixième édition qui vient de commencer prendra fin le 30 avril prochain.