Fonction publique. Vers l’introduction de la biométrie dans les administrations publiques

Rédigé le 23/05/2022
Mickelda Gibout


Un atelier de mutualisation des ressources pour l’opération de l’enrôlement biométrique des agents civils de l’État, des enseignants bénévoles, prestataires et finalistes de l’enseignement a été ouvert le 22 mai 2022 à Kintélé par Christian Aboke Ndza, le directeur de cabinet du ministre d’État, ministre de la fonction publique, du travail et de la sécurité sociale. Cet atelier transversal regroupe les cadres du ministère de la fonction publique, du PRISP (Projet de Réforme Intégré du Secteur Public), ceux du ministère des finances et du ministère de l’Enseignement supérieur. Ces derniers plancheront sur des thèmes relatifs à l’opérationnalisation de l’enrôlement afin de produire des livrables de haute facture pour la suite du processus. Pour les autorités congolaises, l’identification biométrique permettra de faciliter la gestion des ressources humaines dans les administrations publiques au moyen des outils informatiques. Précisons que cet atelier prendra fin le 25 mai prochain.