Smart Africa. Vers un marché unique africain du numérique à l’horizon 2030

Rédigé le 08/06/2022
Clavis Kiba


Les États membres de l’Alliance Smart Africa se sont convenus d’œuvrer ensemble en faveur de la transformation digitale pour faire du continent noir à un marché unique à l’horizon 2030. Cette question a constitué le point d’orgue de la réunion extraordinaire du Conseil des ministres de l’Alliance Smart Africa le 7 juin 2022 à Kigali au Rwanda. Le ministre congolais en charge des Télécommunications, Léon Juste Ibombo, qui en assure la présidence a participé à cet évènement par visioconférence depuis Brazzaville. Il s’est agi de faire le point des différentes actions menées ces dernières années dans le déploiement des infrastructures numériques  et la connexion des villes africaines qui demeurent encore limitées, puis se projeter dans l’avenir. Le but est de mieux gérer le temps et maximiser le travail en vue de faire du continent africain un seul marché unique d’ici à 2030. A cet effet, Léon Juste Ibombo, a lancé un appel à tous les États africains d’adhérer massivement à l’Alliance Smart Africa qui compte actuellement 32 membres.