Justice. Le gouvernement et l’Union européenne s’attellent à consolider l’État de droit au Congo

Rédigé le 24/06/2022
Clavis Kiba


Le quatrième dialogue sectoriel sur la justice et les droits humains entre la République du Congo et l’Union européenne (UE) s’est tenu le 23 juin 2022 à Brazzaville sous l’autorité du ministre de la Justice, des Droits Humains et de la Promotion des peuples autochtones, Aimé Ange Wilfried Bininga et l’ambassadeur de l’UE au Congo, Giacomo Durazzo. Leurs échanges ont porté sur plusieurs sujets notamment la formation des forces de sécurité, des acteurs judiciaires et du personnel de l’administration pénitentiaire; l’amélioration des commissariats; les actions contribuant à la promotion des peuples autochtones; la lutte contre la corruption; les infractions  transfrontalières; la criminalité faunique; la gouvernance électorale et la coopération avec la société civile. Le ministre Bininga a précisé que le gouvernement poursuit les différentes réformes engagées en matière de justice. Pour le diplomate européen, ce genre de rencontre permet de mesurer les progrès réels enregistrés dans la mise en place de l’État de droit. « Car l’État de droit, les droits de l’homme et la démocratie sont les principes universels auxquels le Congo adhère », a déclaré Giacomo Durazzo. Une autre session aura lieu avant la fin de l’année.