Journée mondiale de la population. Le gouvernement entend améliorer l’accès universel à la santé reproductive

Rédigé le 11/07/2022
Mickelda Gibout


L’humanité célèbre ce 11 juillet 2022 comme chaque année, la journée mondiale de la population. Au Congo, les réflexions sont axées sur la problématique de l’accès universel à la santé de la reproduction pour un intitulé de lutte contre les décès maternels, néonatals et infantiles d’ici 2030. A cet effet, le ministre de la Santé et de la Population, Gilbert Mokoki, a souligné l’urgence d’améliorer la qualité des services de santé en stimulant les districts sanitaires afin de les rendre plus accessibles et opérationnels. D’autre part, les structures hospitalières et établissements sous tutelle du ministère dont il a la charge possèdent chacun une feuille de route allant dans ce sens depuis mars dernier, pour un plan d’activité annuelle. Dans un contexte de croissance démographique mondiale, soit 8 milliards de voisins d’ici le 15 novembre d’après l’Organisation des Nations Unies, le ministre a convié la nation à « une prise de conscience effective de la planification familiale » dont les points de prestation, environ 77,6%, restent inutilisés par la population afin de contrôler l’augmentation de la population.