Conseil des ministres. Le gouvernement table sur des réformes budgétaires

Rédigé le 14/07/2022
Mickelda Gibout


La guerre en Ukraine pèse sur la sécurité alimentaire du Congo sur fond de poussée inflationniste, une problématique parmi d’autres qui a régi le Conseil des ministres du 13 juillet 2022 au Palais du peuple. Le gouvernement entend poursuivre la mise en œuvre des mesures ciblées de la politique budgétaire en faveur de la relance économique du pays. A ce titre, le Conseil a approuvé les modifications apportées au projet de loi de finances pour l’année 2022 en fonction des fluctuations économiques actuelles. Les réajustements de cette loi s’appuient sur le plan de résilience à la crise alimentaire récemment adopté et comprennent des mesures incitatives d’accompagnement des acteurs des filières agro-pastorales et halieutiques, ainsi que la promotion d’une politique de substitution des importations par l’offre nationale. Le budget de l’Etat a été réajusté à deux mille huit cent vingt-cinq milliards cinquante-huit millions (2 825 058 000 000) de FCFA en recettes, et à deux mille quarante-neuf milliards deux cent cinquante millions (2 049 250 000 000) de FCFA en dépenses avec une prévision excédentaire attendue à sept cent soixante-quinze milliards huit cent huit millions (775 808 000 000) de FCFA. Présentateur de la loi de finances rectificative, l’argentier Rigobert Roger Andely a fait savoir que le PIB réel devrait atteindre les 4,3% en 2022 contre -0,6% en 2021 grâce à l’amélioration des recettes pétrolières, du dynamisme du secteur agricole et de l’exploitation minière.