Justice. La France apporte son expertise de la chaîne pénale au gouvernement congolais

Rédigé le 18/08/2022
Mickelda Gibout


Le 17 août 2022, le ministre de la Justice, des Droits humains et de la Promotion des peuples autochtones, Aimé Ange Wilfrid Bininga et l’ambassadeur de France au Congo, François Barateau, ont signé un accord visant à renforcer l’appareil judiciaire congolais. Policiers magistrats, agents pénitentiaires et autres acteurs de la chaine pénale verront leurs capacités améliorées. A côté de cela, le projet va développer la facilitation de l’accès des citoyens à la justice, particulièrement celle des femmes victimes de violences basées sur le genre à Brazzaville et dans la périphérie. Pour le ministre Aimé Ange Wilfrid Bininga il va sans dire que la justice congolaise qui offre déjà un large éventail de procédures à suivre et de sanctions à appliquer se verra doter, grâce à ce projet, de nouveaux outils indispensables à l’accomplissement de ses missions. Parallèlement, l’Union européenne mettra en œuvre, sous impulsion de l’ambassade de France, un programme d’appui à la professionnalisation de la police dans sa programmation 2022-2027 en vue d'améliorer les conditions de travail des policiers et celles d’accueil des justiciables.