CEMAC. Les pays d'Afrique centrale vont accroître leurs échanges commerciaux d’ici 2030

Rédigé le 07/09/2022
Mickelda Gibout


Face à la crise alimentaire qui paralyse actuellement l’Afrique dans sa totalité, les pays membres de la Communauté économique et monétaire de l'Afrique centrale (CEMAC) s’activent à augmenter leurs transactions commerciales d'ici à 2030. Pour matérialiser cette ambition un groupe d’experts du commerce extérieur est réuni à Brazzaville depuis le 6 septembre 2022, dans le cadre de la mise en œuvre du nouveau programme statistique (Stat-CEMAC) 2021-2030. Durant 4 jours, il sera question de mettre en place les soubassements d’un dispositif fiable et rigoureux de collecte de données constantes du volume d’échanges intercommunautaires de biens sur les routes de la sous-région. Les experts vont également déterminer les contours d’une étude relevant de l’application des règles communautaires en ce qui concerne la libre circulation des produits d’origine CEMAC. Avec un passeport, un permis communautaire ainsi que le reliement des réseaux routiers et de fibre optique, l’intégration physique des pays de la CEMAC est en bonne voie.