Gouvernement. Un remaniement imminent tourné vers le social

Rédigé le 23/09/2022
Sassou .News


Le président de la République a renouvelé sa confiance à Anatole Collinet Makosso au poste de premier ministre, chef du gouvernement à travers un communiqué lu le 22 septembre 202 à la télévision nationale. Il devra former, dans un délai raisonnable, une nouvelle équipe gouvernementale en collaboration avec le chef de l’État comme le dit la Constitution. Arrivé à la tête du gouvernement pour la première fois en mai 2021 dans un contexte économique et sanitaire difficile, Anatole Collinet Makosso devrait profiter de l’embellie actuelle de la situation caractérisée par la reprise de la croissance économique et l’assouplissement de la pandémie de la Covid-19 dans le pays et dans le monde  pour accomplir son programme de gouvernance lié notamment à la restauration de l’autorité de l’État et l’amélioration des conditions de vie des populations. En effet, face à la crise alimentaire qui sévit présentement dans le pays, les Congolais attendent du nouveau gouvernement plus d’efforts dans la réduction du panier de la ménagère car les populations ne cessent de se plaindre de l’augmentation des denrées alimentaires sur le marché. En juin dernier, le gouvernement avait adopté un plan de résilience de près de 47 milliards de FCFA en vue de réduire les effets de cette crise alimentaire pour la période 2022-2023. Rappelons que depuis son arrivée aux affaires, le paiement des pensions de retraite est devenu régulier et les indicateurs économiques sont prometteurs. Pour cette nouvelle ère qui s’ouvre, Anatole Collinet Makosso, se dit prêt à relever de nombreux autres défis qui se présentent à lui. Membre du bureau politique du Parti congolais du travail (PCT), il a occupé le poste de conseiller à la présidence de la République pendant 13 ans, avant d'être nommé ministre de la Jeunesse en août 2011, puis ministre de l’Enseignement primaire, secondaire et de l’alphabétisation en 2016.