COP27. Denis Sassou NGuesso appelle ses pairs africains à parler d'une même voix au Caire

Rédigé le 19/10/2022
Clavis Kiba

En sa qualité de président de la Commission climat du Bassin du Congo, le chef de l’État congolais, a convoqué un sommet extraordinaire des chefs d’État africains qui se tiendra le 8 novembre 2022 en marge de la COP27 à Charm el-Cheikh en Egypte, en vue de porter plus haut la voix de l’Afrique sur la question du changement climatique. La ministre de l’environnement, du Développement durable et du Bassin du Congo, Arlette Soudan Nonault, a été mandaté auprès des dirigeants des cinq pays africains conviés à ces assises pour délivrer le message de Denis Sassou N’Guesso et remettre officiellement les invitations. Elle a été reçue en début du week-end dernier par le président sénégalais, Macky Sall, qui est également président en exercice de l’Union africaine. Arlette Soudan Nonault se rendra ensuite en Egypte, pays qui abrite la COP27, au Niger qui assure la présidence de la Commission climat du Sahel, au Maroc, l’initiateur du Fonds bleu par l’intermédiaire du roi Mohammed VI et enfin en RDC, pays qui a récemment organisé les travaux préparatoires de la COP27. Face aux effets néfastes du changement climatique sur le continent noir qui d’ailleurs n’émet que très peu le gaz à effet de serre, les leaders africains demandent une compensation financière de la part des grands pollueurs pour soutenir les projets écologiques qui jusque-là tarde à venir. La COP27 sera donc une occasion pour l’Afrique d’affermir son discours.