Politique. La fédération PCT-France renait de ses cendres

Rédigé le 24/10/2022
Clavis Kiba


Les militants du Parti congolais du travail (PCT) vivants en France et dans d’autres pays européens se sont réunis en assemblée générale extraordinaire, le samedi 22 octobre dernier à Paris, sous la direction de Gabriel Ondongo, le secrétaire à l’organisation et à la mobilisation. Cette rencontre s’est tenue à l’initiative de Pierre Moussa, le secrétaire général du parti, dans le but de restructurer les instances dirigeantes du PCT au niveau de l’Europe après quelques années de dysfonctionnement liées au non respect des statuts et règlements de leur formation politique. Une occasion également de faire connaitre à la diaspora du PCT d’Europe les décisions arrêtées lors du cinquième congrès ordinaire de 2019. A l’issue des discussions, un bureau a été mis en place. Il est composé d’un conseil fédéral ; un secrétariat fédéral de onze membres ; un comité PCT Paris ile de France et son secrétariat de neuf membres ; un comité PCT Inter-régions et son secrétariat de neuf membres ; une commission de contrôle et d’évaluation ainsi que son secrétariat de cinq membres et un référent chargé de l’Europe, membre du secrétariat fédéral. Pour Gabriel Ondongo,  la fédération PCT-France joue un rôle important dans le rayonnement du Parti à l’étranger et dans la diplomatie.