Tchad. La CEEAC mandate #Tshisekedi pour faciliter la transition politique

Rédigé le 25/10/2022
Clavis Kiba

La deuxième session extraordinaire de la Conférence des chefs d’État et de gouvernement de la Communauté économiques des États de l’Afrique centrale (CEEAC) s’est ouverte ce lundi 25 octobre 2022 à Kinshasa sous l’initiative de Félix Antoine Tshisekedi, le président en exercice de cette organisation sous-régionale. Au nombre des dirigeants qui ont fait le déplacement de la capitale congolaise figure le président de la République du Congo, Denis Sassou N’Guesso, reconnu pour sa culture du dialogue et de paix. Ces assises ont été consacrées notamment à la crise politique au Tchad, au lendemain du dialogue national inclusif qui a débouché à la désignation du général Mahamat Idriss Déby comme président de la transition pour une durée de deux ans. Jeudi dernier, des populations en colère étaient dans les rues de D'jamena pour protester contre la prolongation de cette période de transition qui devait s’achever le 20 octobre dernier. Des affrontements ont occasionné la mort à 50 personnes. Dans le but de ramener la paix dans ce pays, la CEEAC s’est engagée à suivre de près l’évolution de ce processus de transition par le biais d'un facilitateur designé à l'issue des assises  de Kinshasa. Le choix a été porté sur  le chef de l'État de la RDC  Félix Antoine Tshisekedi, le président en exercice de la CEEAC.