Santé. Les experts de l’OAPI militent pour l’homologation de la pharmacopée africaine

Rédigé le 03/11/2022
Clavis Kiba


Brazzaville abrite depuis le 2 novembre 2022 une conférence régionale des pays membres de l’Organisation africaine de la propriété intellectuelle (OAPI) sur la protection et l’utilisation de la pharmacopée africaine. « La richesse de la pharmacopée traditionnelle au sein du continent africain, et partant dans l’espace Oapi, représente un enjeu scientifique et économique majeur. Son exploitation et sa valorisation peuvent conduire à la mise au point de médicaments utilisables dans le traitement des pathologies qui minent nos sociétés », a déclaré le ministre du Développement industriel et de la promotion du secteur privé, Antoine Thomas Nicéphore Fylla Saint-Eudes, à l’ouverture des travaux. Les plantes africaines qui disposent d’importantes vertus médicinales devraient aider le continent à améliorer l’accès des populations aux médicaments afin de lutter contre les maladies les plus fréquentes. C’est ainsi que les pays membres de l’OAPI vont œuvrer pour protéger et valoriser les inventions des scientifiques africains dans ce domaine. La clôture de ces assises est prévue pour le 4 novembre 2022.