COP27. Denis Sassou N'Guesso préconise le reboisement comme solution au réchauffement climatique

Rédigé le 08/11/2022
Mickelda Gibout

Officiellement ouverte hier à Sharm el-Cheikh en Égypte, par des séances plénières, la 27e Conférence des Nations unies sur le climat a véritablement commencé ce lundi 7 novembre 2022 avec l’entrée en scène de quelques 120 chefs d’Etat et de Gouvernement du monde Lesquels ont fait part de leurs attentes. Lors de sa déclaration, le président de la République du Congo, Denis Sassou N’Guesso, a souligné l’importance de protéger et de conserver les forêts du bassin du Congo qui contribuent efficacement à la réduction des dégâts causés par les émissions de gaz à effet de serre. A lui seul le bassin du Congo capture entre 25 et 30 milliards de carbone, soit l'équivalent de 4 ans d'émissions mondiales. Le président a par ailleurs rappelé que son pays s’était très tôt engagé à la protection, la reconstitution et l’extension forestière. Pour lui, faire face au réchauffement climatique passe inévitablement par le reboisement de la planète. Voilà 40 ans déjà que les populations du Congo ont pris l’habitude de planter des arbres chaque 6 novembre dans le cadre de la journée nationale de l'arbre. Aussi a-t-il appelé les nations du monde au respect des engagements tenues lors des précédentes COP et de la mise en œuvre des initiatives prévues pour la préservation de l’environnement.