Économie. Jean-Baptiste Ondaye souhaite une forte contribution du secteur fiscalo-douanier en 2023

Rédigé le 05/12/2022
Clavis Kiba


Le ministre de l’Économie et des finances s’est entretenu le week-end dernier avec les directeurs généraux des régies financières et d’autres structures qui concourent à la collecte des ressources fiscalo-douanières. Il a été question de discuter sur les modalités de rendre plus efficace ce dispositif qui jusqu’ici ne permet pas à l’État de faire face à toutes ses  dépenses. Pour l’année 2023 qui s’annonce, le ministre des finances souhaite une contribution importante des recettes fiscales dans le budget, soit mille milliards cent millions de FCFA contre les 794 milliards de FCFA prévus dans la loi de finances 2023. Ceci doit passer par le recouvrement effectif de tous les contrôles fiscaux à travers l’émission des avis de tiers, détention, de fermeture, de saisie etc. L’objectif principal est le paiement régulier et à bonne date des salaires des fonctionnaires et des pensions de retraite.