Environnement. L’AFD accorde un financement de 16 milliards de FCFA pour protéger les terres congolaises

Rédigé le 20/12/2022
Mickelda Gibout


Ce 19 décembre 2022 à Brazzaville, le gouvernement congolais et l’Agence française de développement (AFD) ont signé deux conventions de financement d’une valeur globale de 24,5 millions d’Euros, soit 16 milliards 70 millions 946.500 FCFA, relatives au Programme d’utilisation durable des terres (PUDT) sur une durée de 5 ans à compter de cette année. Représentant la partie congolaise la ministre du Plan, de la Statistique et de l’intégration régionale, Olga Ghislaine Ebouka-Babackas, a salué le lancement du PUDT tout en soulignant son importance pour la trajectoire nationale de développement bas-carbone. L’idée du PUDT fait suite à la lettre d’intention sur l’Initiative pour la forêt de l’Afrique centrale(CAFI) signée en septembre 2019 par le président congolais Denis Sassou N’Guesso et son homologue français Emmanuel Macron. Il vise à appuyer le Congo dans le développement d'un cadre d'aménagement durable du territoire pour sécuriser le domaine forestier, agro-pastoral et halieutique, comprendre le complexe de ses tourbières tropicales et garantir des droits fonciers aux populations de ces espaces. Notons que la partie française a été représentée lors de cette cérémonie par Maurizio Cascioli, le directeur de l’AFD accompagné par la secrétaire d’État auprès de la ministre de l’Europe et des Affaires étrangères, chargée du développement de la francophonie et des partenaires internationaux, Mme Chrysoula Zacharopoulou.